16 janvier, 2021   |  dans Univers des parents 

5 conseils pour les familles recomposées


Partager

Aujourd’hui, j’ai envie de m’adresser à toi qui a vécu une séparation, un deuil de la famille idéale. Ça n’a pas été simple. Tu es passé par un véritable chamboulement émotif et organisationnel. Malgré tout ce que tu as pu faire, tes enfants l’ont aussi ressenti! Selon toi, « tu étais vacciné ». Il ne te venait même pas à l’idée de rencontrer quelqu’un, alors des projets de vie commune, n’en parlons pas! 

Et puis, sans crier gare, et bien tu l’as rencontré, celui ou celle qui finalement t’a décidé à te lancer dans de nouveaux projets! Te voilà face à de nouveaux scénarios et les questions fusent : comment faire les présentations? Que dire ou taire? Quel sera le rôle du nouveau conjoint auprès de tes enfants? Quelles sont les erreurs à éviter? Les familles recomposées apportent leur lot de défis mais je te rassure tout de suite, une vie harmonieuse est possible!

famille recomposées


Voici quelques conseils à toi qui envisage de fonder une famille recomposée.

1. Ta vie sentimentale ne concerne que toi. En général, on laisse les enfants en dehors de la vie sentimentale des adultes. Cela ne les regarde pas. C’est mieux de t’arranger pour voir ton nouvel amoureux sur tes temps libres, sans tes enfants. 

2. Lorsque tu te rends compte que « c’est le bon » et que tu veux faire des projets avec l’heureux élu, vivre avec, il devient nécessaire de passer aux présentations. Choisis un endroit où tes enfants peuvent retrouver leur vie d’enfant une fois les présentations passées. Inutile de scruter leurs moindres réactions. On respire! Gardes en tête que tu as le droit de refaire ta vie et surtout, que ce n’est pas un examen de fin d’études! 

3. Tes enfants ont le droit d’avoir leurs propres émotions. En général, les enfants sont heureux de voir leur parent en amour et épanoui et accueillerons le beau-parent « les bras ouverts ».  Toutefois, il est de ton devoir, en tant que parent, de les accompagner durant ces périodes. Si ton enfant accepte mal la nouvelle, tu peux accueillir ses émotions, lui dire que « en effet, tu ne choisis pas ton beau-père ou ta belle-mère, mais que plus tard, tu choisiras ton amoureux ».  Tu peux le rassurer en lui rappelant que tu l’aimes de façon inconditionnelle, que même si tu aimes quelqu’un d’autre, ton enfant, lui, a une place spéciale dans ton cœur, et ce, pour toujours. Accorde-toi un délai entre l’annonce et le déménagement, cela te laisse le temps d’être présent pour tes enfants! 

4. Il n’est pas question de prendre la place de l’autre parent. On ajoute une personne significative dans la vie de l’enfant. C’est beaucoup plus facile d’entrer en relation avec l’enfant de cette façon! À toi, adulte, de décider de la place qui te conviendra en tant que beau-parent. Tu auras nécessairement un rôle d’encadrement, pour la simple et bonne raison que ce sont les adultes qui posent les règles dans un foyer et que tu ne pourras pas dire « je n’ai rien à dire parce que ce n’est pas mon enfant » alors que c’est toi qui lui fait ses lessives et prépare ses boîtes à lunch tous les jours! Parles-en avec ton nouveau conjoint, déterminez les rôles ensemble, et à l’avance! 

5. Une fois la nouvelle annoncée et le déménagement en vue, fais participer tout le monde au changement. Sois créatif! Fais-leur choisir la peinture pour leur nouvelle chambre, une nouvelle déco, imaginez tous ensemble une nouvelle salle de jeux … 

C’est évident que si ton nouveau conjoint a déjà des enfants, c’est plus facile. Il a déjà appris à être parent. Mais tout est une question de personnalité. Rien n’est impossible. Et c’est à toi, à vous, de créer votre bonheur! Tes enfants n’en seront que plus épanouis!


Anne-Laure Lavigne


Directrice adjointe en garderie

Autres articles

Leave a Reply


Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un parent moderne!