9 avril, 2019   |  dans Univers des parents 

Comment faire un choix éclairé de services de garde


Partager

Centres de la petite enfance, garderies subventionnées, garderies non-subventionnées, services de garde en milieu familial avec accréditation, milieux familiaux privés avec et sans permis … Les « choix » sont nombreux quand vient le temps de sélectionner un service de garde adéquat pour notre enfant et il est facile de s’y perdre! J’écris « choix » entre guillemets, parce que soyons réaliste, au bout de la ligne ça ressemble malheureusement plutôt à un « choix pas de choix » compte tenu des places souvent contingentées…! Ce n’est vraiment pas simple de s’y démêler, surtout lorsque c’est notre première expérience!

Comment choisir entre un service de garde plutôt qu’un autre? Quand et comment inscrire mon enfant dans un milieu? C’est quoi la place 0-5? Quelles questions doit-ont demander lors d’une visite? À quoi faut-il être attentif lorsque nous visitons un milieu? Comment savoir si mon enfant y sera heureux et épanoui? Est-ce qu’il sera en sécurité? Que faire si mon enfant est dans un milieu que je ne trouves pas adéquat? Et si les places pleuvent dans un certain milieu, est-ce qu’il faut se méfier? Comment je vais faire pour aller travailler l’esprit tranquille? OUFFF!!! Overwhelming…!!!! 

Mom, I feel you!

C’est un moment tellement stressant, chargé d’émotions, d’ambivalence, d’incertitudes et de culpabilité! Tu t’apprêtes à laisser la chose qui t’es la plus précieuse au monde pour les prochaines années, à une personne qui t’es complètement inconnue. Et tu veux, bien entendu, offrir ce qu’il y a de mieux à ton enfant! Ayant baigné dans le domaine depuis pratiquement toujours et étant moi-même maman,  je vais tenter de t’éclairer et de te rassurer le plus objectivement possible, au meilleur de mes connaissances et de mon expérience sur divers sujets touchant globalement les services de garde!

Je t’invite à lire tout le dossier même s’il est long, parce qu’il est vraiment complet et qu’il répondra sans doute à une multitude de questions! Si jamais tu demeures avec des questions sans réponse, écris-moi en commentaire ci-bas! Pour faciliter la lecture, j’ai séparé le dossier en plusieurs articles différents!

Voici les sujets qui seront abordés dans l’article suivant :

  1. Quelle est la différence entre les multiples services de garde offert
  2. Quelle est la loi que TOUS les milieux sont tenu de respecter 
milieux de garde différence

1. Comprendre les différents modèles de services de garde: 

Centre de la petite enfance  (CPE):

Il s’agit d’un milieu sans but lucratif, subventionné par l’État. C’est souvent le type d’établissement en top de liste pour les parents québécois et c’est aussi le milieu le plus contingenté et difficile d’accès, à peu près partout au Québec. Le ministère de la famille est le grand chef d’orchestre des centres de la petite enfance (CPE pour les intimes), alors évidemment ils ont des normes très rigides tant au niveau du programme éducatif (développement), qu’au niveau des exigences de formation du personnel, des règles internes et de tous leurs protocoles de santé et sécurité qui protège enfants et personnel éducateur. Il est d’ailleurs obligatoire d’y appliquer le programme du Ministère de la famille, basé sur l’apprentissage par le jeu et le développement global et harmonieux.

Les CPE sont administrés par une ou des gestionnaires, mais toutes les décisions doivent être entérinées par un conseil d’administration formé de 7 personnes, majoritairement de parents d’enfants fréquentant le milieu, élus par les autres parents. La plupart des CPE sont ouverts 5 jours semaine de 7h00 à 18h00, mais une plage horaire de 10h est obligatoire. Ils doivent fournir 1 repas et 2 collations, ainsi que du matériel éducatif et le matériel d’hygiène commun.

Chaque année (habituellement), les enfants passent d’un groupe d’âge à un autre (généralement entre l’été et le mois de septembre). Il y a, la plupart du temps, un changement d’éducatrice, de local et aussi de certains "copains". Les groupes sont souvent divisés de la façon suivante :

  • pouponnière (0-18 mois)  = 1 éducatrice pour 5 enfants/2 pour 10)
  • 2-3 ans = 1 éducatrice pour 8 enfants
  • 3-4 ans = 1 éducatrice pour 8 enfants
  • 4-5 ans = 1 éducatrice pour 10 enfants

MAIS, de plus en plus nous retrouvons des modèles de groupes variés tels que des groupes doubles : 2 groupes de 8 enfants de 2-3 ans et 2 éducatrices dans un même local ou encore des groupes multi-âges : 1 groupe de 8 enfants de 18 a 48 mois avec une éducatrice.

C’est souvent le milieu qui nous semble le plus sécurisant et le coût semble moindre en apparence puisque la contribution réduite est appliquée dès l’entrée en CPE, ce qui signifie que le parent paie l’équivalent de 8,25$ par jour(2019) 8,35$ (2021) sur une base hebdomadaire ou mensuelle, puis ce montant est ensuite ajusté selon le revenu familial lors de la période d’impôt (le programme a été aboli par la CAQ au moment de leur élection). Je parlerai de façon un peu plus élaborée des frais de garde dans un de mes articles suivants.

« Est-ce que ça veut dire que je peux inscrire mon enfant dans un CPE les yeux fermés »?

Ma réponse est non. Bien que les normes soient toutes les mêmes, chaque milieu est unique et différent, tant au niveau de l’approche pédagogique préconisée que dans les valeurs, les services « spécialisés » offerts, le type de menu,  l’état général des lieux (très rénové ou un peu plus âgé). Un milieu pourrait convenir aux besoins spécifiques de ton enfants plus qu’un autre, que ce soit un dans CPE ou dans un différent milieu de garde. Je t’invite donc grandement à lire l’article qui t’éclairera sur les questions à poser lors de ta visite et des points à observer en fonction des besoins de ton enfant. Tu voudrais inscrire ton enfant dans un CPE? Je t’explique aussi comment dans le prochain article mais ne prend pas cette inscription pour acquis, les places sont aujourd’hui très limitées.

Milieu familial accrédité par un bureau coordonateur : 

Les règles et les normes y sont exactement pareilles comme dans un CPE, puisqu’ils sont reconnus et soutenus par un CPE associé. La différence est la suivante : la gestionnaire opère dans son propre domicile privé plutôt que dans un grand établissement. La responsable en service de garde en milieu familial se doit donc d’appliquer le même programme éducatif, elle doit fournir 2 collations et un repas par jour. Elle doit aussi en principe offrir une plage horaire de 10h par jour (mais ce n’est pas toujours le cas), l’horaire est beaucoup plus flexible qu’en CPE;  certaines ouvrent tôt et ferment tôt, d’autres ouvrent tard et ferment tard et certains milieux familiaux offrent même des services de soirs. Elle doit fournir du matériel éducatif et des produits d’hygiène commun.

La grosse différence? Le milieu familial possède des caractéristiques particulières qui peuvent être plus adaptées pour des enfants de « type anxieux » telles que : la stabilité de l’éducatrice et des enfants, les liens étroits entre l’éducatrice et les parents/enfants à long terme, un groupe assurément multi âge, la présence de la fratrie au sein du même groupe. C’est généralement beaucoup plus calme, routinier, et conviviale comme environnement. Les enfants sont souvent portés vers une autonomie plus précoce (c’est positif en passant), puisqu’ils suivent l’exemple des plus vieux et que le groupe se suit naturellement. Les sorties « spéciales » peuvent être plus fréquentes vu le nombre restreint d’enfants, mais encore là, tout dépend du style de l’éducatrice. Certaines vont préconiser les activités dirigées et d’autres les jeux libres. Les deux modèles sont bien, tant que le programme éducatif est respecté (apprendre par le jeu en fonction du rythme de l’enfant) et qu'il y a une équilibre entre les deux puisque le jeu libre est excessivement riche et important.

Tout comme dans les CPE, il y a une limite d’enfants dans le milieu, soit de 6 enfants au total (dont un maximum de 2 enfants de moins de 18 mois) si la personne opère seule et de 9 enfants si elle est accompagnée d’un collègue reconnu par le bureau coordonnateur. Le coût est aussi à contribution réduite tout comme en CPE, soit de 8,25$ (2019)  8,35$ (2021) par jour.

Les milieux familial possèdent chacun leur propre couleur et les éducatrices leur propre style d’intervention et d’animation. Les places y sont plus fréquentes qu’en CPE, mais encore une fois il est impératif de visiter le milieu, de poser des questions et d’y avoir un bon feeling avant d’y inscrire votre enfant. Ils doivent tous avoir des assurances, un certificat d’absence judiciaire, un cours de secourisme (avec allergies sévères) spécifiques aux enfants à jour. Les membres de leur famille doivent tous être questionnés en entrevue par une agente de conformité, pour s’assurer que tous soient à l’aise dans le processus, en plus de devoir tous leur tour fournir une preuve d’empêchement d’antécédents judiciaire. Les responsables en milieu familial bénéficient aussi de visites (prévues ou pas) de cette agente de conformité pour s’assurer d’un bon fonctionnement. Elle peut retirer le permis et l’accréditation si elle juge que le milieu n’est pas adéquat. Alors cette dernière pourrait se tourner vers le privé où elle pourrait poursuivre ses activités (malheureusement).

Petit bémol : Le plus gros inconvénient dans les milieux familial c’est les absences de l’éducatrice. Il est donc important de demander ce qui arrive lorsqu’elle est malade ou lorsqu’elle doit s’absenter: est-ce qu’elle prend des vacances en été et si oui quand et combien de semaines? Est-ce qu’elle a l’intention d’avoir d’autres enfants (car dans ce cas, elle risque de fermer temporairement son milieu). 

milieu familial privé :

Les milieux familiaux privés doivent depuis peu, obligatoirement avoir un permis octroyé soit par par la ville (pour le milieu familial), sans quoi ils sont considérés comme illégaux. Contrairement au milieu reconnu (accrédité) ils ne reçoivent pas la visite d’une agente de conformité d’un CPE attitré.

Ils doivent aussi avoir des assurances responsabilité civile (comme tous les autres milieux de garde). La responsable en milieu de garde doit aussi avoir un certificat d’absence d’empêchement judiciaire tout comme tous les adultes vivant sous son toit. Ils doivent obligatoirement te fournir ces preuves lors de l’inscription et la responsable doit te faire signer un formulaire qui stipule que tu en as bien pris connaissance (mais ça ne se passe pas toujours comme ça, alors ne te gêne pas pour l’exiger).

Il y a énormément de beaux milieux privés qui sont en fonction un peu partout au Québec. Des mères au foyer, d’anciennes infirmières en périnatalité, des éducatrices qui veulent exercer leur métier de la maison, des femmes comme toi et moi qui aiment les enfants et qui veulent en faire leur métier en étant leur propre patron. Ces milieux s’inspirent souvent du modèle des CPE et respectent bien le programme éducatif. La qualité des services offerts dans ces milieux est comparable aux milieux familial accrédité, pour la plupart! Les horaires sont flexibles selon les besoins de leur clientèle et leurs tarifs varient généralement entre 30$ et 40$ par jour (avec accès aux versements anticipés du crédit d’impôt que j’expliquerai plus tard).

MAIS… Il existe encore aujourd’hui plusieurs milieux familiaux qui ne possèdent pas de permis et qui ne respectent pas les normes du Ministère de la famille (capacité d’enfants surpassant la limite permise, aucun protocole pour l’administration de médicament, cours de secourisme pas à jour, le conjoint n’a pas de preuve d’empêchement judiciaire, etc.). Il arrive malheureusement que des milieux familiaux privés  soient en fonction pour les mauvaises raisons (faire de l’argent, parce que oui, c’est payant!). C’est la triste réalité, certains milieux peuvent être insalubres et représenter un danger pour le développement des enfants. Heureusement ils sont facilement identifiables et de plus en plus rares et il ne faut absolument pas hésiter à dénoncer. En te renseignant bien et en posant les bonnes questions tu éviteras facilement ces milieux!!

Garderie privée subventionnée:

Le nom le dit, c’est une garderie qui est à but lucratif, donc une propriété privée, mais qui est en grande partie subventionnée par le Ministère de la famille. Les normes et le programme éducatif sont donc les mêmes, et mon expérience dans le milieu m’a permis de constater que la qualité du service n’est pas moins bonne qu’ailleurs. Toutefois  comme dans tous les milieux (CPE inclus) les valeurs et les priorités varient énormément. Il peut donc arriver d’observer des jouets, du mobilier, une décoration ou un menu qui est moins au goût du jour, entre autre parce que les subventions à cet effet sont moins importantes qu’en CPE, mais aussi parce que c’est un organisme à but lucratif… Il faut par contre faire très attention! Est-ce que parce que le menu n’est pas végétarien ou bio, cela fait en sorte que la qualité du personnel éducateur est moins bon? Absolument pas et je ne veux pas en faire ici une généralité, certains milieux ont d’excellentes valeurs et la qualité des services offert peut aussi être exceptionnel! C’est comme dans n’importe quoi… il y a des bons et des mauvais médecins, comme il y a de « bons » et de « moins bons » CPE ou garderie. Tout est subjectif et tout dépend de tes propres valeurs et de tes propres priorités. Il suffit simplement de poser les bonnes questions pour toi et ton enfant et d’écouter ton instinct de maman.  

La base étant la base, les garderies privée subventionnées sont sous le même modèle que les CPE, soit :

  • offrir au minimum 10h de garde par jour, généralement ouvert du lundi au vendredi de 7h00 à 18h00.
  • offrir 2 collations et 1 repas.
  • Les normes sont les mêmes qu’en CPE en ce qui concerne le nombre d’enfants et d’éducatrices par groupe (se référer au modèle cu CPE plus haut)
  • Ils doivent fournir du matériel éducatif et matériels d’hygiène communs

Le coût est aussi à contribution réduite, soit de 8,25$ par jour (en 2019) dès l’entrée en garderie. Les décision sont aussi entériné par un C.A. de parents, mais le/les propriétaires a souvent le dernier mot.

Garderie privée

Tu dois certainement avoir entendu des garderies Montessori ou des « académies pré-scolaire »? Ce sont des toutes deux des garderies privées. Ce sont des milieux ayant chacun une approche pédagogique très précise avec des valeurs et un fonctionnement bien particulier. Il faut donc bien comprendre le modèle pédagogique et se demander si les besoins de notre enfant y seront bien répondus dans ce genre de milieu. Les prix de ces établissements sont souvent plus élevés, dépendant des régions.

Certains milieux offrent différents repas (déjeuner, souper) souvent moyennant des frais supplémentaires. Ils offrent aussi parfois des programmes particuliers (exemple: danse ou plein air) moyennant aussi des frais. Ils peuvent organiser des sorties spéciales et demander un supplément aux parents. Si tu songes à inscrire ton enfant dans un milieu privé présentant une foule d’activités pédagogiques intéressantes et stimulantes, informes-toi bien quant aux coûts rattachés pour t’éviter des surprises!

Les horaires sont souvent plus flexibles dans ces deux milieux, souvent en fonction de la clientèle. Certaines garderies offrent des services de soir et parfois aussi les fins de semaine.  Les tarifs sont très variables, généralement entre 30$ et 60$ et plus par jour. Et oui, si tu fais le calcul, c’est le prix de ton hypothèque.

Payer plus n'assurera pas une meilleure qualité.

Sois tout de même vigilent. Le tarif ne justifie pas nécessairement une qualité de service. Tout comme expliqué pour la garderie privée subventionnée la garderie privée est un organisme à but lucratif. Cela peut parfois transparaître dans certains aspects du milieu, il est donc capital comme parent de poser les bonnes questions et de ne pas se gêner à refuser une place dans un milieu qui vous semble douteux.

2.  Loi et règlements sur les services de garde éducatifs à l’enfance :

Il faut comprendre que TOUS les services de garde éducatif sont régit selon la même loi, soit la loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance. Tous les milieux de garde confondus sont donc tenu de :

  • de favoriser le développement global de l’enfant en lui permettant de développer toutes les dimensions de sa personne notamment sur le plan affectif, social, moral, cognitif, langagier, physique et moteur;
  • d’amener progressivement l’enfant à s’adapter à la vie en collectivité et de s’y intégrer harmonieusement;
  • de favoriser la réussite éducative de l’enfant notamment en facilitant sa transition vers l’école

Dans tous les milieux les employés doivent avoir un cours de secourisme RCR spécifique aux enfants avec gestion d’allergies sévères à jour et un certificat d’empêchement judiciaire. Ils ont aussi l’obligation de respecter le ratio éducatrices/enfants présenté plus haut. Chaque jour le ratio doit être de minimum 2 éducatrices qualifiées sur 3 présentes sur les lieux (dans la réalité et dans tous les milieux confondus, ça arrive souvent que ce ne soit pas le cas, surtout lorsque plusieurs remplaçantes doivent être dépêchées sur place).

Chaque milieu se doit de respecter la limite d’enfants permis inscrite sur leur permis, calculé selon la surface exploitable, pour un maximum de 80 enfants par installation et pour un maximum de deux installations par établissement. Chaque milieu doit avoir un conseil d’administration composé de 7 personnes dont 5 parents.

Ce que la loi ne dit pas : 

Il n’y a pas de contre-indication au sens de la loi quant aux horaires d’un milieu de garde, ni quant aux journées opérables. Il n’y a pas de loi concernant l’élaboration du menu ou de l’esthétisme des lieux (outre qu’il ne doit pas nuire au développement de l’enfant). Il n’y a pas de loi quant à l’utilisation de la télévision ou des appareils électroniques durant les heures de garde. Il n’y a pas de loi en ce qui concerne le fonctionnement des siestes des enfants, de l’approche visée ou du cadre à offrir, tant qu’il respecte le développement global de l’enfant.

Bref, il y a tout de même beaucoup de choses qui demeurent libre aux différents milieux et l’interprétation de cette loi peut parfois être différente d’un milieu à l’autre. Je l’ai dit et je le répète, chaque milieu est unique tout comme ton enfant est unique.

La question que tu dois maintenant te poser, c’est : toi, comme parent, quelles sont tes priorités, quelles sont tes valeurs, quel genre de milieu répondra le mieux aux besoins de ton ou tes enfants. Essaie de faire une liste de tes 5 priorités dans ta tête ou sur papier et consulte ensuite l’article suivant pour sélectionner dans la banque de questions proposées, celles qui correspondent à TES priorités. Ne te gêne surtout pas pour les poser et pour insister pour avoir une réponse claire. Il n’y a aucune question idiote et nous ne sommes jamais trop prudents en ce qui concerne notre enfant (tant que ce soit fait dans le respect évidemment)!

Mais surtout suit ton instinct! Si une petite voix te parle, si tu n’arrives pas à dormir confortablement sur tes deux oreilles après ta visite, si des points d’interrogation demeurent en suspens dans ta tête, tu ne seras jamais capable d’avoir l’esprit tranquille une fois ton enfant dans ce milieu. 



Sources : 
1- Loi sur les services de garde éducatifs à l'enfance : https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/SF_loi_en_bref.pdf
2- Règlement sur les services de garde éducatifs à l’enfance : http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cr/s-4.1.1,%20r.%202
3- Loi visant à améliorer la qualité éducative et à favoriser le développement harmonieux des services de garde éducatifs à l’enfance: http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=5&file=2017C31F.PDF
4- Association québécoise des CPE/BC : https://www.aqcpe.com/reseau-des-cpe-bc/types-de-services-de-garde/
5- Ministère de la famille : https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/SF_recherche_service_garde.pdf

Mélanie Fortier


ÉDUCATRICE SPÉCIALISÉE ET CONSEILLÈRE PÉDAGOGIQUE,
CRÉATRICE ET RÉDACTRICE AU CONTENU PARENTALITÉ ET PETITE ENFANCE

Autres articles

Leave a Reply


Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

  1. Wow, merci pour ce bel article détaillé! Vous mentionnez parler des détails au niveau de frais de farde dans un autre article, mais je n'ai pas trouvé! Premier bébé ici, tout est à apprendre 🙂 je me questionne principalement sur les calculs des retours anticipés. Si ça devient plus avantageux que le 8.35/jour
    Merci!!

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un parent moderne!