26 février, 2021   |  dans Univers des parents 

Débuter l’allaitement en période de confinement


Partager

« Allaiter c’est naturel ! » Absolument !

« Allaiter c’est facile ! » Bin non hein ! Pas nécessairement...

Étant donné que l’allaitement est la façon la plus naturelle de nourrir son enfant et qu’on fait ça depuis la nuit des temps, on pourrait s’attendre à ce que ce soit facile. Non ? Bien, techniquement, allaiter un bébé est relativement « facile ». Ça ne demande aucun matériel particulier, pas de préparation et pas d’attente avant que tout soit prêt. C’est toujours disponible, à la bonne température, c’est bio (surprise !) et en plus c’est gratuit !!! Alors pourquoi ne serait-ce pas facile ?

Comme beaucoup de choses dans la vie, il y a un apprentissage à faire. Pour certaines, l’apprentissage se fait assez aisément, pour d’autres, il y a des ajustements à faire, il faut aller chercher de l’aide. Certaines circonstances peuvent avoir un impact sur le démarrage de l’allaitement : la préparation à la naissance et à l’allaitement, le déroulement de la naissance et le soutien postnatal.

Or, en ce moment, la pandémie vient jouer justement sur ces 3 points ! Tsé histoire de se faciliter la vie ! Le but de ce texte n’étant pas de faire le procès de la situation actuelle (ou encore d’en entendre parler pour la énième fois… on est tanné… je sais !), mais bien de faciliter le démarrage de votre allaitement. Et si je vous disais qu’il y a une façon de voir le confinement autrement et de tenter de diminuer les impacts de ces BIIPPP de circonstances?

« Ah ben Citron Jade ! Dis-m’en plus !!! » (Mention ici à tous ceux qui ont compris ma référence à Bibi et Geneviève ! Hihi)


Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour favoriser le bon démarrage de l’allaitement tout en préservant votre santé mentale.

S'inscrire à des cours prénataux

Chose que beaucoup de gens considèrent comme inutile… J’ai pour mon dire que le jour où l’on arrêtera d’apprendre, c’est qu’on sera mort ! En plus, être bien préparé permet de réduire considérablement le stress et les risques d’interventions (pas négligeable quand même !) Certes, les CLSC n’offrent plus les cours, mais plusieurs autres options s’offrent à vous aux privés (avec des accompagnantes à la naissance ou des entreprises de périnatalité) ou au communautaire (avec des centres périnataux ou des organismes communautaires en allaitement).

Ces ressources vous offrent des formations en allaitement, mais plusieurs offrent aussi des cours prénataux pour bien sécréter toutes les belles hormones d’une naissance naturelle qui favorise aussi l’allaitement. Chacune de ces options offre souvent des formations en ligne ou en présentiel et les coûts varient pour tous les budgets, certaines sont même GRATUITS. (Voir les références dans les sources pour trouver une option qui vous convient 1-2-3-4)

Connaissez les ressources existantes et noter les numéros à un endroit facile d'accès.

Toutes ces ressources sont des services essentiels et ont donc la possibilité de continuer de vous servir même en temps de confinement. (YEAH!!) Les organismes communautaires en allaitement (1) offrent des services tels que l’écoute téléphonique. Vous posez vos questions à une bénévole, maman elle-même allaitante étant formée. Si la bénévole ne peut pas vous aider, elle vous dirigera vers la consultante en lactation certifiée (IBCLC) rattachée à son organisme pour planifier une rencontre (il existe aussi des IBCLC dans le privé [2]).

Le marrainage est aussi une option offerte. C’est une bénévole personnelle, si l’on veut résumer ! Elle est jumelée avec vous, vous pouvez même demander à avoir une marraine avant la naissance de votre bébé pour être bien prête ! Elle devient votre référence en cas de question ou problème. Plusieurs organismes offraient avant la pandémie des haltes allaitement qui étaient destinés à briser l’isolement et transmettre de l’information aux mamans allaitantes. Oui, la pandémie a fait cesser ces rencontres, mais plusieurs ont décidé de poursuivre en virtuel. Informez-vous auprès de l’organisme de votre secteur !

Entourez-vous de personnes qui ont confiance en vos capacités, qui croient en vous, qui sont positives, encourageantes et qui sont là pour vous aider et non vous rajouter de la tâche !

Confinement ou non, il faut avoir des gens prêts à vous encourager et à vous soutenir. Des gens qui vous diront : « Je vois que tu trouves ça difficile et je compatis avec toi. Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ? » plutôt que « Voyons, arrête de t’acharner, tu es brulée, donne lui donc un biberon » ! Vous pourriez dresser une liste d’intendance avant la naissance de bébé pour voir les tâches que vous avez à faire au quotidien, hebdomadairement et mensuellement, et voyez avec votre entourage s’il n’y a pas des choses que certaines personnes peuvent faire pour vous. Peut-être que votre mère se ferait un plaisir de venir chercher votre linge sale sur votre perron, le laver, le plier et le rapporter avec en prime une tite lasagne. Peut-être que votre frère se ferait un plaisir de s’occuper d’aller au garage faire votre changement d’huile qui était dû. Les gens qui vous aides sont là pour vous, n’ayez pas peur de prévoir de l’aide en prénatal. Ça sauve bien des casse-têtes.

Profitez du confinement!!!

On va se le dire, c’est poche en maudit pas pouvoir présenter notre chérubin en personne à notre famille. Tout le monde en souffre. PAR CONTRE… Pas de visites et pas le droit de sortir ça veut dire :

  • Pouvoir allaiter à tout vent en paix sans se préoccuper que quelqu’un entre chez vous sans prévenir ! En plus, depuis le confinement, les livreurs puro laissent le colis et n’attendent pas de vous voir la binette, donc pas de chance de sortir avec une boule à l’air par mégarde !
  • Pas de ménage !! (OH YEAH!!!) Votre ménage, lavage, vaisselle peuvent attendre et personne va vous juger. Promis ! Profitez-en pour VOUS REPOSER !!!! Dormez en même temps que votre bébé, oublier le temps (anyway il n’y a pu rien d’intéressant à faire !) prenez le rythme de bébé et ENJOY. Collez-vous. Aimez-vous. Tout ça aide BEAUCOUP le lien d’attachement et par le fait même l’allaitement. Faites-vous une lune de miel avec bébé, je vous promets que ça favorisera la production de lait !
  • Ton plancher pelvien te dira MERCI !!! Sincèrement en complément avec le point précédent, le fait de demeurer coucher ou assise le plus souvent possible pendant (au moins) les 2 semaines postnatales est non seulement super profitable pour votre allaitement, votre moral et votre bébé, mais en plus c’est GÉNIAL pour votre plancher pelvien… Tsé personne n’aime ça devoir aller changer de bobette à chaque fois que tu ris, tousse ou pète !

En conclusion, je vous dirais que je suis persuadée que la pandémie peut avoir des impacts positifs sur votre allaitement. Il faut seulement bien se préparer, bien s’entourer et profitez des avantages que le confinement peut vous procurer ! Avec cette base là l’affaire est devrait être Ketchup! Pis si ce l’est pas… souvenez-vous qu’il y a plein de gens prêt à vous aider! Profitez-en!

Bon Allaitement !

PS : Si vous avez vécu une entrave à l’allaitement durant la 2e vague, svp communiquez avec votre organisme communautaire local ou avec le MAQ directement : https://mouvementallaitement.org/contact/#:~:text=1%2D866%2D529%2D2221

Pour savoir ce qu’est une entrave à l’allaitement, rendez-vous sur le FB du MAQ : https://www.facebook.com/mouvementallaitement/posts/3788760647854227





Sources :
  1. Trouver une ressource en allaitement : https://mouvementallaitement.org/ressources/quebec/
  2. Trouver une IBCLC : https://www.ibclc.qc.ca/fr/trouver_une_ibclc
  3. Trouver un centre périnatal : https://www.rcrpq.com/les-crp/#trouver-crp
  4. Trouver une accompagnante à la naissance : https://aqan-qad.com/
  5. COVID-19 : le marketing des préparations pour nourrissons dénoncé : https://naitreetgrandir.com/fr/nouvelles/2020/10/15/20201015-manchettes/
  6. Comment savoir qu’un professionnel de la santé ne soutient pas l’allaitement : https://allaiterauquebec.org/bibliothequevirtuelle/items/show/1672
  7. Protéger l’allaitement durant un état d’urgence sanitaire, Analyse des besoins et recommandations suite au confinement de mars à aout 2020 dû à la pandémie de COVID-19, Septembre 2020 https://mouvementallaitement.org/wp-content/uploads/maq-recommandations-covid-2020-09.pdf
  8. Accoucher en temps de crise, Rapport préliminaire : Regard sur la première vague : http://accoucherenpandemie.ca/regard-sur-la-premiere-vague-un-rapport-preliminaire-suite-a-votre-participation-a-tous-tes
  9. Allaitement en contexte de pandémie Outil d’information pour les parents : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2020/20-210-58W.pdf
  10. Coronavirus (COVID-19) et allaitement Outil d’information pour la mère atteinte de la COVID-19 : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2020/20-210-59W.pdf
  11. Recommandation OMS : https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/q-a-on-covid-19-pregnancy-and-childbirth
  12. Allaitement et coronavirus (COVID-19): 6 questions-réponses : https://naitreetgrandir.com/fr/nouvelles/2020/03/18/20200319-allaitement-temps-coronavirus/#_Toc46842767

Jade Arsenault Bérubé


Accompagnante à la naissance

Autres articles

Leave a Reply


Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un parent moderne!