3 janvier, 2021   |  dans Petite enfance (0-5 ans) 

Gestion de crises : Mon secret pour demeurer calme et en contrôle


Partager

Ce n’est pas un secret pour personne, entendre un enfant crier (lire : hurler comme si on venait de lui arracher une jambe), n’est plaisant pour personne. Ni pour lui, ni pour les parents, ni pour la pauvre fille qui vient d’endormir son nouveau-né et qui a le malheur de croiser ton chemin.

Je suis le genre de personne hyper sympathique, clairement trop. T’sais le genre de personne qui pleure quand Scar du Roi Lion meurt. Non, non je ne me suis pas trompé de lion, je parle bien de Scar, le vilain frère qui se fait manger par les hyènes. J’exagère à peine, mais c’est pour te faire comprendre à quel point je partais de loin et qu’il y a donc de l’espoir pour toi aussi! 

LA CRISE DE TON ENFANT, C’EST COMME UN BLENDER PAS DE COUVERCLE


C’est difficile de demeurer calme et en contrôle quand nos enfants eux, ne le sont pas. Difficile de rester patient et calme quand vient le temps d’affronter des tornades d’émotions épiques. Celles où le temps s’arrête comme dans la Matrix et que tout semble voler dans la pièce, celles où ton cerveau pense vite en titi à toutes ces prochaines choses fragiles ou importantes que ton enfant menace de détruire. Difficile d’éteindre cette alarme dans ta tête. Difficile de ne pas t’énerver et de crier à ton tour quand c’est vraiment le temps de partir et que ton enfant fait l’anguille-hurlante pour ne pas s’habiller. Difficile de rester calme et patient quand ton enfant crie depuis deux heures parce qu’il ne veut pas aller se coucher. 

ALL THE FEELS! Je te comprends tellement d’avoir envie d’hurler pour que tout s’arrête! Comme Jerry Seinfeld l’a si bien dit : Avoir un enfant de deux ans, c’est comme avoir un blender sans couvercle.

Mais quand on perd notre coolitude, quand on sent le bouillon d’énervement tilter  jusqu’à nous déborder par les oreilles… Quand on se surprend à lever le ton impulsivement, à gesticuler comme une pieuvre, à respirer aussi fort qu’un boeuf, à avoir les yeux en orbite (bon ça arrive, on est humain), on est tout sauf en train de calmer la tempête. Si ça se trouve on devient plus un élément perturbateur qu’autre chose, un peu comme si tu mettais le blender en mode PULSATION EXTRÊME (sans le couvercle, on se rappelle). 

Ça prend un couvercle. C’est toi le couvercle! Be the couvercle.

garder mon calme


Il y a une seule façon de faire un smoothie lisse qui a de l’allure : en mettant un couvercle et en étant un minimum patient. Et souviens-toi qu’un adulte en crise n’arrivera JAMAIS à calmer un enfant en crise

 

NEVER. EVER. 

 

As-tu déjà essayé de calmer une chicane avec ton chum/blonde en criant plus fort que lui? Ça finit toujours mal ces affaires-là, pis pourtant vous êtes deux adultes avec un développement socio-affectif mature, donc c’est bien évident que ce sera très peu efficace avec un enfant qui a un développement socio-affectif peu développé.

Quand un enfant est en crise, quand il a de grosses émotions ou quand il est terriblement triste, peu importe si c’est pour une raison que tu juges bonne ou ridicule, il a besoin de ton aide, de ton soutien, de ton écoute. Il a besoin de savoir que tu es en contrôle de la situation pour se sentir en sécurité et éventuellement se calmer. Il a besoin d’un parent présent, d’un parent calme, d’un parent doux, mais constant.

MON SECRET POUR RESTER HYPER CALME QUAND MES ENFANTS SONT EN CRISE?

Quand un de mes enfants est en crise, pire quand les deux le sont en même temps, j’enfile mon costume imaginaire de Sailor Moon : je m’imagine mentalement spiner sur moi-même en criant :

POUVOIR DU PRISME LUNAIRE, TRANSFORME-MOI !

Ce n’est même pas une blague. 

Je ferme les yeux et je prends 15 petites secondes pour imaginer que j’ai des lulus et un diamant-bouclier-super-puissant qui me pousse dans le front qui me protègera de toutes attaques! Je finis ça avec une stépète de ballerine. Ça c’est optionnel, c’est juste pour ajouter à ma motivation, parce que mes enfants eux, remarquent rien de tout ça! Ça me fait sourire et ça me donne l’énergie d’affronter la tempête avec une force lunaire incroyable. 

Mantra de SMM (Sailor-Mama-Moon) : Je suis forte et je suis en contrôle. L’explosion de mon enfant est nécessaire à faire sortir SON trop plein d’émotions. Ses émotions ne m’appartiennent pas et sa colère n’est pas dirigée contre moi. Mon super-diamant protecteur m’aidera à demeurer empathique et compréhensive. Je suis à ses côtés pour le soutenir, l’aider à grandir et à faire des apprentissages. Mon calme, ma présence et ma constance dans les limites que je fixe pour m’assurer de sa sécurité et de son bien-être sont les meilleures choses que je peux lui offrir en ce moment. 

Bon. Comme c’est un peu long, ça finit souvent en juste : You can do this, sa colère ne t’appartient pas, il a besoin de faire sortir sa diarrhée émotionnelle. Soit le couvercle de son Blender. 

Tu peux rire tant que tu veux, tu peux me trouver complètement ridicule, mais je te mets au défi de l’essayer juste une fois, pour voir! Ne sous-estime jamais la puissance de ton mental!

Que ce soit en Sailor Moon, en  G.I Joe ou en Télétubbies, l’important est d’avoir une image mentale pour t’aider à dédramatiser dans ta tête et éteindre l’alarme dans ton cerveau qui menace ta quiétude. 

Sailor moon garder mon calme crise

J’ai bien d’autres trucs dans ma poche, des trucs qui sont efficaces et qui fonctionnent! Autant des trucs pour te calmer toi, que des trucs pour calmer rapidement tes enfants. Des trucs pour favoriser sa collaboration et son autonomie, des trucs pour prévenir les crises, les espacer ou les désamorcer rapidement. J’ai des trucs pour t’aider à mieux établir tes limites, pour mieux faire respecter tes consignes et surtout tes besoins (parce que oui, on s’oublie trop souvent). J’ai des trucs pour t’aider à établir des conséquences saines qui feront vivre de réels apprentissages à tes enfants. Des trucs pour t’aider au quotidien tant avec le brossage de dents, les repas, l’habillage, qu’avec l’opposition, les coups et les cris.

 DEUX DERNIERS SECRETS IMPORTANTS :

J’ai aussi (je crois), les bons mots pour te faire voir la vie avec les yeux de ton enfant, pour t’aider à beaucoup mieux le comprendre. Quand on les comprend mieux, c’est beaucoup plus facile d’intervenir en douceur. C’est probablement un des secrets les plus importants pour rester calme lors d’une crise. 

Le troisième secret, le plus important pour rester calme durant une crise : ACCEPTE-LES! 

Ça, Sailor Moon et le pouvoir du prisme lunaire!

Mélanie Fortier


ÉDUCATRICE SPÉCIALISÉE ET CONSEILLÈRE PÉDAGOGIQUE, CRÉATRICE ET RÉDACTRICE AU CONTENU PARENTALITÉ ET PETITE ENFANCE

Autres articles

Mélanie Fortier

septembre 15, 2021

Leave a Reply


Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un parent moderne!