30 novembre, 2020   |  dans Petite enfance (0-5 ans) 

Faut-il laisser notre enfant croire au père Noël?


Partager

Les fêtes arrivent à grands pas et inévitablement, si tu avances que chez toi, tu n’as pas l’intention de faire croire ton enfant au père noël, accroches ta tuque parce que les réactions vont fuser de part et d’autre. Les uns déplorent que les gens se posent trop de questions sur tout, les autres réfléchissent à un nouveau mode de parentalité ou ont de multiples raisons … Faut-il laisser son enfant croire au père noël? Chaque année, la question déchaîne les passions et au risque de te décevoir : il n’y a pas forcément de bonne réponse. 


Comprendre les arguments pour :

« Non mais, la magie de noël dans tout ça? » Le grand argument de ceux qui veulent faire croire au père noël, c’est de préserver la magie de noël. Pour eux, l’enfant a une imagination débordante (ce qui est vrai), il embarque dans la féérie du père noël, des lutins coquins … et cela laisse libre cours à sa créativité. Alors pourquoi briser ça? 

Il s’agit aussi d’assurer une continuité des souvenirs d’enfance. On se rappelle tous de l’euphorie de l’arrivée du père noël à l’école. Et puis, même certains adultes aiment y croire! 

À la fameuse question, oui mais quand l’enfant découvre le pot aux (et non le «poteau» roses? « Personne n’a jamais été traumatisé à vie » en découvrant la réalité avec un copain de classe plus grand. Il sera alors temps de lui expliquer la volonté de répéter la tradition et la magie de noël par le biais d’un « joli mensonge ». La priorité, c’est de s’amuser et que la fête soit belle!

Comprendre les arguments contre :

Il existe pleins d’arguments contre le fait de faire croire au père noël à un enfant.

C’est d’abord un choix de parentalité : la transparence et la confiance dans les relations. Si certaines personnes se questionnent sur le fait de faire croire ou non au père noël, c’est parce qu’ils ont à cœur de développer, comme tout parent, le lien de confiance parent-enfant et que le fait de mentir les dérange. En effet, on passe notre temps à dire à nos enfants de ne pas mentir alors pourquoi le ferait-on? Il s’agit aussi d’éviter la déception de la découverte. 

Dans les rues, dans les magasins, partout on croise des pères Noël différents.

C’est aussi vouloir éviter la surexploitation de l’image du père noël. Dans les rues, dans les magasins, partout on croise des pères Noël différents. Si tu t’intéresses à l’histoire, à l’origine, le vieux joufflu est tiré de Saint-Nicolas de Myre, un Saint Chrétien qui, selon la légende, aurait sauvé la vie de trois enfants. Le personnage a évolué et Coca-Cola a décidé de l’habillé en rouge et blanc, devenu l’emblème de noël dans tout l’Occident.

Évidemment, ça casse un peu la magie!

Par ailleurs, l’enfant aime-t-il tant le père noël? Il suffit de regarder les enfants récalcitrants (voire en pleurs) à l’idée d’aller s’asseoir sur les genoux du vieux bonhomme chaque année dans les magasins … 

C’est aussi apprendre à remercier les bonnes personnes. Pourquoi l’enfant ne remercierait-il pas la personne qui a pris le temps de lui choisir un cadeau qui lui fera plaisir? 

Aussi, il serait illusoire de faire croire que le père Noël passera dans toutes les maisons des enfants sages apporter pleins de cadeaux. Et oui, parce que la réalité, c’est qu’il y a des enfants, pourtant bien sages, qui l’attendront en vain parce que leurs parents n’ont pas les moyens. Et en temps de covid, désolé de casser l’ambiance, mais il va y en avoir …

C’est aussi l’argument religieux qui est avancé car Noël est avant tout la fête de la naissance du Christ.

Et la magie? Je reste parfois dubitative de voir que, encore en 2020, on utilise le père Noël comme une tactique pour faire « obéir » les enfants. A-t-on vraiment besoin de ça, en tant que parent, pour poser certaines limites à nos enfants? 

Et l’imagination? Maria Montessori avait pris position sur le père Noël. Elle estimait que le père Noël était le fruit de notre imagination en tant qu’adultes. Finalement, l’enfant n’imagine pas. Il croit. Et les adultes se divertissent de cette naïveté. On ne parle plus donc d’imagination mais de crédulité.

Et l’enfant dans tout ça, qu’est ce qu’il en pense?

Loin de moi l’idée de chercher à te convaincre. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse à savoir si l’on doit laisser croire un enfant au père noël. Le plus important, ce n’est pas de savoir si grand-papa ou toi avez raison. Le plus important, c’est de placer ton enfant au centre. Lui, qu’est-ce qu’il en pense? Comment il se sent par rapport à ca?

Si tu as envie que la magie dure le plus longtemps possible, je te suggèrerai de te poser la question en toute honnêteté : tu le fais pour qui? Pour toi ou pour lui? Il sera important de bien respecter le développement critique de ton enfant et de valider avec lui ses observations, ses questions au fur et à mesure qu’il grandit.

Si tu n’es pas chaude à l’idée de faire croire au père noël, tu as le droit aussi. Tu peux faire des préparatifs, lire des histoires de noël sans pour autant en rajouter et observer ton enfant. A-t-il envie d’y croire? Est-il prêt ou non à entendre la vérité? S’il te pose des questions, tu peux lui dire que « c’est une belle histoire » et lui demander ce qu’il en pense. Tu verras vite où il en est rendu.

Dans tous les cas, suis le rythme de ton enfant!

Peu importe la décision choisie, saches que c’est une décision qui est propre à ta famille et que le jugement ne devrait pas avoir sa place ici. Le plus important à noël étant de s’entourer des gens qu’on aime, qu’on soit d’accord avec eux ou pas!

Anne-Laure Lavigne


Directrice adjointe en garderie

Autres articles

Mélanie Fortier

Décembre 20, 2023

Mélanie Fortier

novembre 30, 2023

Mélanie Fortier

octobre 4, 2023

Leave a Reply


Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un parent moderne!