Mon enfant a une fixation sur les collations, que faire?


Partager

Mamaaaaaaan j’ai faiiiim !!! Je veux une collation !!

Combien de fois par jour vos enfants hurlent famine ?? C’est pire depuis le confinement? On dit oui ? Non avant le souper ??? HELP…

Les enfants ont des grands besoins qui nécessitent plusieurs occasions de manger dans la journée, jusqu’à 6 fois en fait (3 repas et 2 à 3 collations). L’appétit des enfants fluctue au courant d’une même journée, d’une journée à l’autre et d’une semaine à l’autre. Avez-vous toujours faim au souper? Est-ce que ça vous arrive d’avoir plus faim en après-midi qu’à l’heure du souper?

enfant veut toujours manger

COMBIEN manger est la responsabilité de l’enfant, pas la nôtre. Ils sont les maîtres des quantités, donc ils sont les seuls à savoir combien ils ont faim.

Saviez-vous si et combien j’ai faim en ce moment? NOPE…

C’est la même chose pour vos enfants. Vous savez ce dont vos enfants ont besoin dans différentes sphères de leur développement. Mais lorsqu’on touche à la faim et au rassasiement l’enfant est le mieux placé pour le savoir. La journée où les parents accepteront ce fait, une partie de l’anxiété reliée aux repas diminuera.

Dans ma vision de l’alimentation des enfants je parle rarement de collations avec les parents mais plutôt de 6 mini repas. Pourquoi ? Car on est habitué d’offrir un certain type d’aliment aux repas et un autre aux collations et notre comportement n’est pas le même. Les enfants l’ont compris…. Avec la vision de mini repas on offre des aliments variés sans les catégoriser en collation ou repas. On neutralise la collation et son effet festif.

Pourquoi changer de perspective vers une vision de mini repas?

En tant que parents cette vision réduit notre anxiété face aux refus de manger de notre enfant à l’heure du souper ou un autre repas. Lorsque mes « collations » sont aussi complètes et nutritives que mon souper mon enfant a plusieurs occasions d’aller chercher les nutriments dont il a besoin. La carence est une crainte fréquente des parents…

Je ne peux pas parler de collations ou mini repas sans parler de la division des responsabilités qui est une approche développée par Ellyn Satter diététiste américaine et thérapeute familiale.

En résumé : 

Le parent est responsable du :

  • QUOI : le choix des aliments proposés aux repas et « collations »
  • QUAND : l’heure des repas et collations
  • OÙ :  l’endroit où s’installer pour manger
  • Et le COMMENT : l’ambiance à table

L’enfant est responsable du :

  • SI : s’il mange ou pas
  • COMBIEN : la quantité dont il a besoin de manger parmi les choix présentés par son parent.

Imaginez-vous sur l’autoroute avec 2 voies séparées d’une ligne pleine. Vous êtes d’un côté et l’enfant de l’autre. Lorsque les repas ou collations deviennent chaotiques, la majorité du temps c’est le résultat de quelqu’un qui essaie d’empiéter dans la voie du voisin.

Respectez votre voie et faites confiance à votre enfant pour écouter et respecter la sienne.

Revenons à nos collations :

QUAND 

La première chose à mettre en place est un horaire de repas et d’activités lorsqu’on a les enfants à la maison; j’appelle ça les moments pour nourrir et les moments pour grandir. Le délai entre les occasions de manger devrait être de 2 à 3 ½ heures. C’est un cadre flexible selon la réalité des familles. Chez les tous petits on est autour de 2 heures de délai. Lorsqu’on a bougé plus qu’à l’habitude on rapproche l’heure de manger. Suivez votre GBS aussi. Acceptez le fait qu’il est normal et même recommandé d’espacer les occasions de manger pour permettre à votre enfant de ressentir la faim et ensuite de ressentir un rassasiement. Un enfant qui mange de façon plus rapprochée ne fait qu’éteindre sa faim sans jamais atteindre le niveau de rassasiement réclamera à manger peu de temps après.  Donc à l’extérieur des heures de repas LA CUISINE EST FERMÉE. 

QUOI

 Je propose toujours au moins 2 à 3 aliments de différents groupes alimentaires. Voici des exemples :

  • ½ sandwich aux œufs + concombres + fraises
  • Barre tendre aux figues+ fromage+ raisin + gold fish
  • Smoothie aux fruits (lait fruits) + muffin 
  • Fruits + beurre d’arachides+ lait+ chips
  • Un restant de spaghetti + crudités+ fruit+lait
  • Une salade de légumineuses + craquelins+ smoothie

Certains de ces exemples de collations ressemblent à des exemples de repas qu’on propose habituellement et c’est parfait comme ça, la différence est la durée de la collation : on essaie de limiter la durée à 15 minutes pour poursuivre les activités de la journée.

Astuces : on peut impliquer l’enfant dans les choix. Exemple : avec la barre tendre je vais mettre des fruits tu proposes des raisins ou des pommes? Leur donner un « faux » pouvoir décisionnel leur fait plaisir. 

IMPORTANT : sortez les aliments de leur emballage !! Les enfants qui mettent le focus sur les collations sont souvent ceux qui ont quelque chose à déballer; donc on sort les barres tendres et les petits poissons de l’emballage et on les met dans les assiettes pour tout le monde.  On neutralise l’effet des aliments !! Ces aliments emballés on peut les offrir également à l’heure du dîner ou souper pour ne pas les associer aux heures de collations. 

Toujours mettre la sécurité de l’avant. Pour moi un enfant qui court en mangeant c’est NON, car on le met à risque d’étouffement. Vous pouvez faire un pique-nique, vous asseoir à une table plus basse ou la table de cuisine, votre décision.

COMMENT 

En mangeant AVEC l’enfant. Vous êtes le meilleur modèle parfaitement imparfait !! Assieds-toi et mange! Toi aussi tu as besoin de faire le plein d’énergie! On découvre les aliments dans le plaisir et sans pression de manger ou goûter. L’enfant choisi parmi votre sélection et on lui fait confiance, même s’il ne mange qu’un seul aliment. 

Questions fréquentes :

Manger par ennui…

Manger par ennui est un comportement NORMAL même si la culture des diètes essaie de nous convaincre du contraire…Si par contre la nourriture est le SEUL moyen pour ton enfant de combler son ennui, c’est important de regarder d’autres options, activités à ajouter, revoir l’horaire, etc.

Ça ne vous est jamais arrivé de manger par ennui ?? 

MON enfant réclame plusieurs collations.

J’ai rarement entendu un parent me dire : je m’inquiète mon enfant boude les collations et c’est chaotique mais les repas tout est sous contrôle. POURQUOI les enfants réclament les collations ???? 

Petite réflexion : avant de mettre en pratique l’approche des mini repas, votre attitude, votre vibe n’est pas la même car vos choix d’aliments présentés aux repas sont plus importants à vos yeux que ceux que vous présentez aux collations, vous avez tendance à insister plus sur les aliments présentés aux repas et demander de goûter aussi, ce que j’essaie de vous dire sans le dire…Il y a en général un peu plus de pression à l’heure des repas qu’aux collations… C’est très involontaire de votre part et ça vient de bonne foi… Les enfants ressentent l’absence de pression aux collations et en veulent plus, les collations à déballer sont des cadeaux ! Les parents sont plus cool aussi !! Ils insistent moins. J’essaie de vous amener à être aussi cool aux repas qu’aux collations avec la vision des mini repas et de respecter votre voie…

Laissez la magie d’Ellyn Satter opérer…Vous m’en donnerez des nouvelles!!

Cosette Gerges


Nutritionniste Dt.P

Autres articles

Mélanie Fortier

octobre 23, 2021

Leave a Reply


Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un parent moderne!